Scene
lmdp_cover

La Mecanica del porro

De plus en plus séduits par les compositions dans le style des grands big bands de début de siècle, La Mecánica del Porro est un dernier hommage aux perles rares qui ont su constituer la colonne vertébrale des concerts de Cumbia Ya! durant toutes ces années.

Gaitas, cumbias, porros et merecumbés, la mecánica del porro c’est le mécanisme par lequel la soirée se transforme au fil de la belle étoile, en soirée inoubliable. Treize titres enregistrés live pour rendre au mieux les moments magiques de la musique improvisée.

Une photo instantanée du répertoire qui a consolidé la renommée de cet orchestre devenu un classique de la musique colombienne dans le monde.

nmb_cover

No Me Busques

No me busques est un hommage au grand clarinettiste colombien Lucho Bermúdez. Grand admirateur de Benny Goodman, le travail de cet artiste a été d’adapter la musique traditionnelle colombienne au format d’orchestre en grande vogue dans les années 50 dans le monde entier.

La musique de la « época de oro » était enfin prête à rivaliser avec les grands orchestres nord-américains, et l’industrie du disque pouvait enfin sceller le début d’une longue tradition de porros et cumbias qui allaient très vite se répandre dans tout le continent américain.

Arrivée en Argentine ou résidait à l’époque la RCA cette musique à bercé les premiers pas de danse de nos parents, repartir de cette tradition était pour nous une manière de proposer une nouvelle lecture du passé partagé par les deux pays extrêmes d’Amérique du Sud. La cumbia redevenait en cette fin de siècle une nouvelle fois la voix commune à toute l’Amérique du Sud